Devenez un pro du poker, dressez des profils

Au poker, la personne qui remporte le plus d’argent n’est pas toujours la plus chanceuse, mais celle qui a un excellent sens de l’observation. Si vous connaissez bien les autres concurrents, vous saurez ce qu’il faut faire face à n’importe quelle situation. Vous vous coucherez ou miserez au bon moment. Vos décisions dépendront des actions et de la valeur des relances de vos adversaires. Pour ce faire, il est conseillé de dresser une base de données des profils et d’y enregistrer les données des différents joueurs que vous rencontrerez. Afin d’éviter de vous perdre, essayez de les catégoriser selon la plateforme sur laquelle vous les avez affrontés. Ainsi, vous ne risquerez pas de confondre le profil de « pokercrack67 » sur Pokerstars et sur Bwin.

Connaissez-vous les profils les plus courants ?

Avant de répondre à cette question, il est important de préciser que le classement des profils varie en fonction des deux critères suivants. En premier lieu, il y a le nombre de mains jouées. Si ce dernier est élevé, on parlera d’un joueur large. Dans le contraire, le participant est dit « serré ».

En deuxième lieu, il y a le niveau d’agressivité. Un adversaire qui a tendance à checker est appelé passif. Par contre, un joueur qui relance à chaque fois de manière excessive est agressif. Pour maximiser vos chances de battre les autres, il est préférable d’employer un assistant virtuel simple, pratique et ayant un bon visuel.

La souris et l’éléphant

Ces termes ne désignent pas les personnages d’une fable ici, mais de deux profils que vous pourrez rencontrer sur les sites comme Everest Poker. Le terme souris est utilisé pour désigner un joueur serré et passif. Ce joueur se retrouve rarement dans le pot. Il préfère prioriser la sûreté et ne relance presque jamais, il se couchera dès le moindre doute. Les individus ayant ce genre de profil aiment avoir un aperçu du flop avant d’engager une importante somme d’argent.

Avec le temps et l’expérience, la souris deviendra ultra-serrée et agressive, mais prévisible. De son côté, l’éléphant est large et passif. Il joue beaucoup de mains pour voir le flop. Son optimisme le pousse à jouer jusqu’à ce que la dernière carte soit abattue, espérant avoir une bonne combinaison cartes poker. Les éléphants sont rares dans le monde du poker professionnel.

Le chacal, le lion et l’aigle

À la fois large et agressif, le chacal est présent dans 90 % des pots. C’est le principal animateur de la table, il a tendance à relancer même s’il n’a pas les cartes les plus fortes. Comme il est imprévisible et hyper actif, il est assez dangereux surtout s’il a de solides bases et de l’expérience.

Le lion est sans doute le profil le plus apprécié par les personnes qui débutent au poker. Il joue serré tout en étant agressif. Il choisit minutieusement ses cartes, ses mises. En plus d’avoir un excellent sens de l’observation, il possède un bon niveau d’agressivité. Son courage et sa discipline font de lui un joueur redoutable, capable de bluffer avec une main moyenne ou de cacher son jeu s’il a de fortes cartes.

S’il devient pro, le lion se transforme en aigle. Ce dernier passe d’un profil à un autre sans aucun problème. Il maîtrise les calculs de probabilités des tirages ainsi que la psychologie du jeu. Sa lecture de jeu est quasi infaillible. Comme les aigles sont peu nombreux, il est extrêmement rare d’en rencontrer. Néanmoins, ils ont tendance à survoler les parties sur les plateformes comme Betclic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *